La Chanson de l’aube, roman historique

Rencontres-débats : « Rwanda, 20 ans » avec Vénuste Kayimahe

Un roman contre l’oubli

Les éditions Izuba ont le plaisir de vous annoncer la parution de La chanson de l’aube, 
roman historique de Vénuste Kayimahe, disponible depuis le 27 mars 2014.

A l’occasion de la sortie de son roman - et dans le cadre des 20e commémorations du génocide des Tutsi - Vénuste Kayimahe effectue une série de rencontres et de présentations en France.


Il se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous présenter son livre :

Le jeudi 24 avril à 19 heures

à La Maison de l’Afrique (7 rue des Carmes, 75005 Paris)

Le vendredi 25 avril, à 19 heures

à la librairie Lady Long Solo (38 rue Keller, 75011 Paris)

Le samedi 26 avril, à 16 heures

à la librairie La Malle aux histoires (80, avenue Jean Lolive, 93500 Pantin)

Le vendredi 9 mai, à 19h30

à la librairie Envie de lire (16 rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine)

Vénuste Kayimahe est écrivain, traducteur et éditeur. Ancien employé du Centre Culturel français à Kigali et rescapé du génocide des Tutsi, il est l’auteur d’un précédent livre-témoignage, France-Rwanda : les coulisses du génocide, témoignage d’un rescapé, publié en 2002 (Dagorno), qui donnera lieu, avec la collaboration de Robert Genoud, à un documentaire, Rwanda – Récit d’un survivant (Les films du village, 2002).

La Chanson de l’aube – Vénuste Kayimahe

La chanson de l’aube est un hymne aux couleurs de la vie, des plus sombres aux plus vives, qui, dans une langue forgée au feu de l’expérience de rescapé, puise dans la fiction romanesque les ressources permettant de rendre audible l’indicible.

Le Rwanda, avant, pendant et après le génocide à travers l’histoire de Laurien, cet enseignant qui a eu un peu trop de chance dans sa vie : un mariage heureux avec Mireille, deux magnifiques enfants et un métier qui lui assure un avenir meilleur que celui de ses parents.
Pourtant, Laurien s’inquiète. Ses voisins le regardent avec une jalousie grandissante. Et ce qui n’était qu’une inquiétude diffuse se mue en peur.
Il sent le danger grandir autour de lui et des siens. Il a peur de ces autres qui ont de la haine dans le regard et de plus en plus de violence en eux.
Et puis vient le génocide. Il faut lutter mais il est difficile de conserver cette envie de vivre au milieu de tant d’horreurs. L’horreur qui est partout et qui semble ne jamais finir. Et lorsque l’on croit avoir vu le pire, il nous attend un peu plus loin.

Un récit d’une rare beauté où le génocide est présenté avec un grand réalisme, où le pire côtoie le meilleur, où l’amour se mêle à la haine et où le merveilleux des croyances anciennes fréquente la plus cruelle vérité.

C’est aussi et surtout un roman où la fiction, parfois entrecoupée de récits factuels sur la guerre qui a accompagné cette tragédie, permet de prendre la mesure de ce qu’a été le génocide et le traumatisme qu’il a engendré, depuis sa mise en place jusqu’à ses conséquences dans le quotidien des Rwandais.

La Maison de l’Afrique

Le jeudi 24 avril à 19 heures

à La Maison de l’Afrique (7 rue des Carmes, 75005 Paris)

Lady Long Solo

Le vendredi 25 avril, à 19 heures

à la librairie Lady Long Solo (38 rue Keller, 75011 Paris)

La Malle aux Histoire

Le samedi 26 avril, à 16 heures

à la librairie La Malle aux histoires (80, avenue Jean Lolive, 93500 Pantin)

Envie de lire

Le vendredi 9 mai, à 19h30

à la librairie Envie de lire (16 rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine)

ISBN 979-10-93440-06-4
123,5 x 221 cm – relié
472 pages - 24 €
Commander en ligne

0 vote
Mis en ligne par Bruno Gouteux, Jean-Luc Galabert
 21/04/2014

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 55 articles référencés

Hong Kong en révolte : Une conversation avec Au Loong-Yu

  28/09 | Depuis un an et demi, Hong Kong est dans la tourmente, avec une nouvelle génération de jeunes citoyen.ne.s politiquement actifs/ves qui (...)

(Feuilleton critique), Portrait d’une énigme dans un miroir convexe, par Pierre (...)

  28/09 | Portrait d’une énigme dans un miroir convexe Pierre Vinclair a proposé à Poezibao ce feuilleton critique à propos de de John Ashbery, (...)

(Note de lecture), Edith Azam, Bestiole-moi Pupille, par Régis Lefort

  28/09 | Bestiole, Pupille, le Fou et Deuxième Homme semblent être les protagonistes d’une histoire allégorique qui raconterait les soubresauts (...)

ChinAfrique programme

  28/09 | Journée d’étude organisée par l’APELA (Association pour l’Étude des Littératures Africaines) et le CSLF (Centre des sciences des littératures (...)

(Note de lecture), Antoine Emaz, Personne, par Isabelle Lévesque

  28/09 | Les éditions Unes ont regroupé cinq minces recueils, parus à très peu d’exemplaires, d’Antoine Emaz, disparu en 2019. Si le premier, (...)

(Note de lecture), Isabelle Garron, bras vif, par Julia Pont

  28/09 | bras vif est le dernier livre d'Isabelle Garron paru chez Flammarion en 2018. Après Corps fut (2011), le titre de ce nouvel ouvrage (...)

Imperia

 

Introduction du livre de Laurence Gervais : Le sexe de la ville

  28/09 | Avec l’aimable autorisation des éditions Syllepse « L’air de la ville rend libre », nous dit un proverbe allemand du 15e siècle. Souvent (...)

Circus, Arts & Sciences

  28/09 | L'ambition de ce colloque est de montrer par ces travaux – théorique, pratique et artistique –, combien la pluridisciplinarité conduit (...)

Remettre l'auteur à sa place

  28/09 | La question du rapport qu'entretient l'auteur·e à son œuvre a récemment bénéficié d'un fort éclairage médiatique dans le sillage (...)

Frontière(s) », Timişoara (Roumanie)

  28/09 | Rien de plus politique que les frontières, en principe immuables, intouchables, casus belli entres tous les casus qui puissent surgir. (...)

L’Etuve existentialiste du Tabou. Juliette Greco, le dernier témoin…

  27/09 | Soirée dans l’atmosphère feutrée du Café Laurent, ancien refuge du mythique club de jazz Le Tabou. La contrebasse et le piano soutiennent (...)

Les articles 66

IMG: Les collines se souviennent - Lancement du livre à Gatineau Les éditions Izuba ont le plaisir de vous annoncer le lancement du livre Les collines se souviennent - Les rescapés de Bisesero racontent leur résistance, (...)
IMG: Colloque : Génocide contre les Tutsi à Bègles Colloque citoyen : Génocide contre les Tutsi Rwanda 1994 - 800 000 morts en 100 jours Sommes-nous concernés ?
IMG: « Les collines se souviennent » - Lancement du livre à Kigali « Madamu Jeannette Kagame yitabiriye imurikwa ry’igitabo “Les collines se souviennent” cya Dr Gasana Oscar, kigaruka ku butwari bw’Abanyabisesero muri Jenoside (...)
IMG: Les collines se souviennent Les éditions Izuba ont le plaisir de vous annoncer la sortie du livre Les collines se souviennent - Les rescapés de Bisesero racontent leur résistance, deux (...)
Diogène Bideri présente son livre « Rwanda1994, La couleur d’un génocide » à la Librairie publique de Kigali le 14 juin 2019 à 18 (...)
IMG: Quels langues et langages pour écrire l'Afrique d'aujourd'hui ? Autour de la pensée de Ngugi wa Thiong’o. Quels langues et langages pour écrire l’Afrique d’aujourd’hui ? Politique linguistique, traduction et adaptation. (...)
 Izuba | 2002 · 2020