Communiqué du RACE

Prix du carburant au Cameroun : les exigences des consommateurs

Réajustement à la hausse des prix du carburant...

Devant la levée de bouclier générale et sous la pression de la société civile, le gouvernement n’a pas osé procéder le 1er Août 2012, comme initialement prévu, au réajustement à la hausse des prix du carburant à la pompe.

En d’autres termes, « l’inéluctable » suppression des subventions publiques sur les produits pétroliers a finalement été reportée sine die.

L’accès à l’énergie est un droit essentiel et inaliénable !

C’est un indéniable recul, nonobstant les élucubrations de M. Grégoire OWONA, Ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, qui continue de claironner le caractère prétendument « nécessaire et inévitable » de cette décision. Les forces sociales ont marqué un point inhabituel et significatif dans ce lancinant bras de fer.
Toutefois, loin d’être naïfs, nous savons qu’en dépit de l’impopularité de cette mesure et de l’échec évident de sa propagande, menée tambours battants avec l’aide des médias d’Etat, le gouvernement n’a pas renoncé à ce projet inique.

En tout état de cause, le RACE et l’ensemble de la société civile réaffirment leur ferme opposition à la hausse des prix du carburant au Cameroun. D’ailleurs, la position insensée des autorités sur cette question a eu pour effet de radicaliser et renforcer le « Front citoyen de refus » contre cette initiative antisociale, dictée par le FMI et la Banque mondiale.

Comme nous l’avons démontré ces dernières semaines, notre détermination à faire barrage à ce projet est sans faille et nous mettons vivement en garde les pouvoirs publics contre les conséquences de la « stratégie du fait accompli ». Une décision unilatérale sur les prix du carburant entrainera inéluctablement une explosion sociale.

Qui plus est, la parodie de « dialogue social » récemment organisée par le gouvernement, n’a abouti à aucun résultat concret. Toutes les réunions de concertation et autres conciliabules avec les syndicats et les organisations de défense des droits des consommateurs se sont soldées par de simples effets d’annonces destinées aux médias. Jusqu’à présent, le gouvernement a été incapable de dévoiler les pseudo-mesures d’accompagnement promises à chacune de ces rencontres.

A ce jour, nos revendications demeurent les mêmes. En plus des exigences de transparence sur la gestion de la rente pétrolière nationale et l’affectation de l’argent du pétrole, nous demandons l’amélioration du niveau de vie du consommateur par le relèvement de son revenu disponible et l’infléchissement durable de la courbe ascendante des prix à la consommation.

Plus concrètement, nous réclamons en contrepartie : le revalorisation du SMIG à 75.000 FCFA ; l’augmentation de 75% des salaires des fonctionnaires et des petits salariés du privé ayant un revenu brut inférieur ou égal à 100.000 FCFA ; l’instauration d’un « Revenu de solidarité nationale » de 25.000 FCFA pour chaque citoyen Camerounais au chômage, âgé d’au moins 25 ans ; enfin, pour impacter plus sérieusement le pouvoir d’achat du consommateur, nous proposons de ramener de 19,25% à 10% la TVA sur tous les produits et services de première nécessité, dont la liste sera homologuée par le gouvernement, en concertation avec les partenaires sociaux représentatifs.

La satisfaction préalable de chacune de ces revendications, que nous venons par une correspondance itérative d’adresser au gouvernement, est la condition sine qua non à l’entame de toute discussion sur une éventuelle remise en cause des subventions sur les produits pétroliers.

Pour le financement de cet exceptionnel train de mesures, il suffit aux pouvoirs publics de décider enfin d’une répartition équitable des énormes revenus du pétrole au bénéfice de chaque Camerounais. C’est une simple question de justice sociale.
En attendant cette perspective idyllique, nous appelons les consommateurs et toutes les organisations partenaires du RACE à rester mobilisés et vigilants.

L’accès à l’énergie est un droit essentiel et inaliénable !

Fait à Douala, 11 Août 2012

Pour le Bureau Exécutif du RACE

Paul Gérémie BIKIDIK, Président
Jean Baudelaire BELENGUE, Secrétaire Général Adjoint
Clément JOU MOUAFO, Membre du Bureau

Illustration : Wikimedia,Plate-forme pétrolière, politique de copyright de la NASA.

0 vote
Mis en ligne par RACE
 10/09/2012

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 21 articles référencés

Maroc : le Roi Mohammed VI gracie 810 personnes

  13/05 | A l'occasion de l'Aïd el-Fitr, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 810 personnes, dont certaines sont en détention et (...)

Le Maroc célèbre jeudi l’Aid-el-Fitr

  13/05 | Le Maroc célébrera jeudi l'Aid-el-Fitr, annonce mercredi un communiqué du ministère des habous et des affaires islamiques.Cette fête, (...)

Le Maroc s’engage à soutenir le renforcement et le développement des capacités humaines du (...)

  13/05 | Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a renouvelé l'engagement du Maroc à soutenir le renforcement et le (...)

Casablanca : Réouverture du plus grand parc urbain en Afrique

  13/05 | Le parc de la Ligue arabe à Casablanca a rouvert ses portes au public, mercredi, après des travaux de réhabilitation, pour un coût global (...)

Ethiopie : plusieurs arrestations pour « complot terroriste »

  12/05 | Les personnes arrêtées sont accusées d'avoir planifié des attaques terroristes contre la capitale Addis Abeba et d'autres (...)

Nigeria : 153 millions de dollars saisis chez un ex-ministre

  12/05 | L'argent a été saisi par la Commission de lutte contre les crimes économiques et financiers (EFCC).Le nouveau président de la (...)

Cameroun : le gouvernement Dion Ngute reçoit sa seconde dose de vaccin anti (...)

  12/05 | Plusieurs ministres et membres du corps diplomatique. ont été à nouveau vaccinés ce 12 mai 2021 à l’Immeuble Etoile, abritant les services du (...)

Cameroun : Paul Biya nomme Louis Ebou Mpecke, nouveau Directeur général de l’Autorité (...)

  12/05 | Le président de la République l’a nommé ce 12 mai 2021 pour remplacer Josué Youmba, décédé le 28 avril 2021 des suites de maladie. En dehors de (...)

Fête de ramadan : Ouattara appelle à la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire

  12/05 | Le président ivoirien Alassane a appelé, mercredi à Abidjan, au pardon entre les ivoiriens et à la consolidation du climat de paix dans le (...)

Af’Sud : le Sg de l’ANC invité à présenter des excuses

  12/05 | Ace Magashule, Secrétaire général du Congrès national africain (ANC, au pouvoir), doit s'excuser pour avoir « suspendu » le président (...)

Affaire Mebe Ngo’o : Le ministère public en panne de preuves ?

11/05 | Récemment livré à un parquet du Tribunal criminel spécial (Tcs) qui éprouvait de sérieuses difficultés à rassembler les preuves pour soutenir (...)

Double discours de la diplomatie française au Tchad : connivence à N’Djamena avec la junte et (...)

11/05 | La junte au pouvoir au Tchad depuis la mort du président Idriss Déby Itno a interdit une manifestation prévue pour samedi à l'appel (...)

Les articles 11

IMG: APPEL : Urgence contre la dictature au Cameroun ! Depuis 1982, le dictateur Paul Biya maintient son peuple sous la dictature et il s’apprête à s’imposer de nouveau au pouvoir le 9 octobre dans une nouvelle (...)
IMG: Vive la révolution, vive le Cameroun et vive l'Afrique ! « Nous encourageons les patriotes ici au pays à s’inscrire sur les listes électorales. Voila où la similitude entre la Révolution Camerounaise et les partis (...)
IMG: Cameroun : Mensonges et vérités sur la fraude électrique Depuis quelques semaines, des « brigades antifraude » mises sur pied par l’opérateur AES/SONEL mènent des actions musclées dans plusieurs quartiers des villes de (...)
IMG: Enfin un règlement du service de l'eau potable au Cameroun ! Sous la pression des associations des consommateurs, le gouvernement vient d’adopter un Règlement du service affermé de distribution de l’eau potable dans les (...)
IMG: In memoriam Pius Njawé Odile Tobner, présidente de l’association Survie, rend un vibrant hommage au journaliste camerounais fondateur du journal privé « Le Messager » et tragiquement (...)
 Izuba | 2002 · 2021