VIDEO : Cheikh Anta Diop et les crises Africaines

Rencontre filmée au Centre National de Presse Norbert Zongo

Burkina Faso

L’équipe de Télé Liberté au « pays des hommes intègres ».

"Nous avons eu quelques déboires avec la dictature militaire. Nous nous sommes rendus à la marche des étudiants pour filmer : une fois rentrés à la maison, des militaires sont venus nous chercher pour nous mettre en garde à vue avec confiscation de notre matériel et interrogatoire.
Les images de la manifestation ont été effacées par leurs informaticiens..."

Ci-dessous l’enregistrement qu’ils auront pu faire de la conférence-débats sur « Cheikh Anta Diop et les crises actuelles en Afrique », le vendredi 4 mars 2011 à 18h30, au Centre National de Presse Norbert Zongo, Ouagadougou, Burkina Faso.

Avec Dr Nébié Béteo, chercheur au CNRST, linguiste et égyptophile, Osiris Issouf SAWADOGO, journaliste, Cheikhantalogue et Abdoulaye Diallo du CNP Norbert Zongo.

<teleliberte2>

Voici le résumé fait par la Génération Cheikh Anta Diop de cette soirée :

Les crises de sous-développement sont monnaie courante en Afrique depuis 1960. En 50 ans près de 104 crises ont jalonné le continent Africain.

Et ces crises ont été causes d’exode de populations, de pauvreté etc.

Loin de considérer cette situation fatalement, comme irrémédiable, la génération cheikh Anta Diop estime que les choses peuvent et doivent changer.
D’ailleurs, Cheikh Anta dans son écrit « les fondements économiques et culturels d’un Etat fédéral en Afrique noire » avait déjà prédit ces évènements et avait aussi posé les conditions de dépassement de ces crises !

La diffusion du film « cheikh Anta vous parle » permis au public de comprendre les solutions de cheikh Anta diop. D’abord, à travers l’explication scientifiques de l’origine négro-africaine de la civilisation égyptienne, il s’est attelé à décoloniser les mentalités africaines !

Tant que les africains ne seront pas mentalement décolonisés, les chances de changements seront minces ! Pour cela, il préconise la recherche de la connaissance directe !

Outre cette décolonisation des mentalités Africaines, cheikh Anta écrivait déjà en 1960 dans les fondements que pour asseoir ce développement, l’Afrique devra dépasser certaines limites notamment celle du contrôle de l’énergie !
Et que seule une fédération pourrait permettre de réaliser ce développement de l’Afrique !

Après la projection du film, la conférence débat fut ouverte par Monsieur Nébié Béteo, chercheur au CNRST, linguiste et égyptophile.

L’un des invités, Monsieur Valère SOME n’a pas pu être présent. La modération de la soirée fut assurée par Osiris Issouf SAWADOGO.

Sur le thème « Cheikh Anta Diop et les crises Africaines actuelles », le conférencier n’a pas voulu s’étendre sur le thème ; Il a préféré échanger avec le public, qui dans sa majorité ne connaissait pas trop les écrits de Cheikh Anta, sur les thèses de ce dernier.

C’est dans ce cadre que Le conférencier et le modérateur, qui sont tous deux membre de la Génération Cheikh Anta diop vont étaler les thèses de Cheikh Anta Diop et les discuter avec les jeunes ! Ce fut une soirée de débat intenses !

La soirée prit fin dans un satisfecit général. En effet, les trois jours de manifestation au centre national de presse Norbert ZONGO a rassemblé plus de 750 participants. Les différents films projetés et débats rentraient dans un cadre cohérent.

Après « le point de vue du lion » de Awadi, qui permit de découvrir les maux de l’Afrique, « Lumumba, mort en style colonial » permit de montrer aux participants que devant cette situation qui perdure depuis longtemps, des hommes se sont battus et ont été malheureusement assassinés. Cependant, cela ne doit pas donner lieu à découragement. « Cheikh Anta Diop vous parle » , est la voix de l’homme africain qui tout en décolonisant la mentalité Nègre, trace en même temps le chemin qui mène vers la résolution des crises en Afrique !

Plus d’information sur le Burkina Faso :

http://www.thomassankara.net

<teleliberte1>

Mis en ligne par Bruno Gouteux
 20/03/2011
 https://www.izuba.info/info/video-cheikh-anta-diop-et-les,321.html

Voir aussi

50 ans de Françafrique, ça suffit !
18H Place de la République (Paris)

50 ans de Françafrique, ça suffit !
Appel à la manifestation du 13 Juillet 2010 18H Place de la République (angle bd Magenta) 50 ans de Françafrique, ça suffit ! Arrêtons le soutien aux dictateurs ! Soutenons les peuples africains ! Le 14 juillet à Paris, des unités militaires de 14 pays africains défileront sur les Champs - Elysées, au côté des troupes françaises. Convoqués par Nicolas Sarkozy, les chefs d’État, amis de (...)

Dofanka : Déluge - 1er septembre 2009 à Ouaga
« des textes forts qui collent à la réalité du Burkina »

Dofanka : Déluge - 1er septembre 2009 à Ouaga
Dofanka, artiste originaire du quartier de Tanghin à Ouagadougou, à déjà enregistré plusieurs morceaux qui passent sur les radios du Burkina Faso et qui lui ont permis de se produire dans plusieurs concerts à travers le pays. A l’origine pur rapeur, Dofanka se dirige doucement vers le slam, spécialité encore très peu connue au Burkina. Un an après les terribles inondations à Ouagadoudou, ce (...)