Communiqué d’IBUKA Mémoire et Justice
« la négation du génocide prend des dimensions inquiétantes »

Avril 1994 - avril 2014 : nous voici 20 ans déjà, après la reconnaissance, par la Communauté internationale, du génocide perpétré contre les Tutsis du Rwanda.

Les 20èmes commémorations du génocide des Tutsi organisées par Ibuka en France le sont sous le thème « Se souvenir pour se reconstruire ». Vous pouvez ci-dessous en consulter le programme.

Ibuka : Appel à une vraie solidarité et au devoir de Mémoire

Avril 1994 - avril 2014 : nous voici 20 ans déjà, après la reconnaissance, par la Communauté internationale, du génocide perpétré contre les Tutsis du Rwanda.

Le fait du génocide anti-tutsi est historiquement et juridiquement imputé au Hutu Power, au Gouvernement d’alors et à leurs complices. Si toute périodisation s’avère arbitraire, dans le processus crucifiant de la déshumanisation, celui qui, au Rwanda, mène au « Mal absolu », court, en réalité, de 1959 à 1994.

Conçu de longue date, le projet d’extermination est préparé et mis en œuvre de façon graduelle, depuis 1959. Sur la longue durée d’une génération, on aura assisté, de manière sporadique, quasiment cyclique, à des phases d’essai, puis de répétition générale, jusqu’au paroxysme, en 1994.

Crime innommable, le génocide anti-tutsi a été commis dans l’indifférence totale de la communauté internationale, alors qu’au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et de la Shoah, elle avait pris l’engagement solennel que « plus jamais » le monde ne pourra tolérer pareil déni de l’humanité.

D’avril à juillet 1994, environ cent jours durant, plus d’un million de personnes sont monstrueusement massacrées sur l’ensemble du pays : à coups de machettes, de haches, de lances, de flèches, de gourdins, de baïonnettes, de balles de fusils, de chars d’assaut, d’incendies dans des églises, temples et autres lieux publics, etc.

Pour la simple raison qu’elles sont nées tutsies, ces personnes sont massacrées sans distinction aucune : hommes, femmes, enfants,adultes, du fœtus au vieillard.

Beaucoup de femmes sont atrocement violées, puis suppliciées de toutes sortes de manières, avant d’être mises à mort. Le viol est ici utilisé comme une arme de génocide.

La visée en est la destruction totale des Tutsis.

La taxinomie de l’humiliation explore toutes les possibilités des imaginaires du mal.

Rarissimes, les rescapées succombent encore actuellement à l’infection du VIH Sida, qu’elles ont contractée lors de ces viols.

L’entreprise génocidaire n’épargne même pas les quelques personnes qui tentent de s’y opposer, ou celles qui refusent d’y collaborer, celles qui sont assimilées aux Tutsis, ni même des étrangers, qui sont censés maintenir la paix et la sécurité. Dix des Casques Bleus Belges envoyés au Rwanda dans le cadre de la Mission des Nations Unies Pour le Rwanda sont également massacrés.

Face à cette fin programmée des Tutsis, la réaction de la communauté internationale est d’évacuer les expatriés, et presque tout le contingent des Casques Bleus, laissant ainsi le champ libre aux tueurs, et les Tutsis à leur merci. Seuls les efforts et les sacrifices des Rwandais ont permis de mettre fin à cette folie meurtrière, et de démarrer la reconstruction du pays. Les rescapés pleurent leurs morts ; ils cicatrisent, tant bien que mal, les blessures, aussi bien physiques que psychologiques, afin de pouvoir affronter les défis de la vie.

Vingt ans après, quel bilan, sous quels rapports ?
Quels sont les défis ?

Ces questions, et tant d’autres, connexes, appellent réflexion, et actions, les unes plus urgentes que les autres, à l’adresse aussi bien des Rwandais que de la Communauté internationale, qui doit se sentir concernée, au regard de l’inscription, dans la durée, dudit génocide.

L’Organisation des Nations Unies et certains pays, tels que la Belgique et les États-Unis, ont reconnu, en partie, leur part de responsabilité, et ont demandé pardon.
D’autres, comme la France, continuent à la nier, malgré les preuves irréfutables qui s’accumulent au fil du temps.

Quelques auteurs ont été jugés et condamnés par des tribunaux, tant au niveau national qu’international, mais beaucoup d’autres restent encore en liberté.

Certains menacent même de récidiver, et s’appliquent à transmettre l’idéologie du génocide à leurs enfants.

L’initiative, louable, mais encore timide, de l’extradition de certains coupables vers le Rwanda, doit être poursuivie. La question de la réparation reste posée, sous nombre de ses formes : garantie de non-répétition, indemnisation, réadaptation, etc.

Pourtant, elle fait partie des droits fondamentaux de toute personne ; elle doit donc faire partie intégrante de la justice.

Au lieu de cela, la révision et la négation de ce génocide vont bon train, sous toutes leurs formes, sous tous leurs mécanismes. Allant de la négation pure et simple à la banalisation des faits, en passant par le présupposé haine ancestrale entre Hutus et Tutsis, accusation en miroir, guerre civile, autodéfense, légitime défense, thèses de colère spontanée, etc., la révision et la négation dudit génocide prennent des dimensions inquiétantes.

En collaboration avec ses amis et ses partenaires, IBUKA Mémoire et Justice organise, chaque année, différentes activités de commémoration.

L’année 2014 se veut spéciale, marquée par plus de solidarité et de responsabilité.

Tout au long de l’année, diverses activités seront organisées. Un accent particulier sera mis sur le Bilan des 20 ans post-génocide, mais aussi sur la Mémoire et le Mémorial, sur la justice, et surtout, sur la quête de réparation pour les victimes et les survivants.

IBUKA Mémoire et Justice fait donc appel à toute personne et à toute institution, au sens élémentaire de l’humain, pour se joindre à elle, afin de contribuer à réparer le passé, pour préparer l’avenir, et contribuer à la construction d’un monde plus juste, plus vivable, plus équitable, sans haine ni exclusion.

Honorer cette mémoire et entretenir sa flamme est un devoir pour tous.

Le questionnement est existentiel.

Il est essentiel d’en avertir nos enfants : le fanatisme, l’intolérance, la haine et la violence peuvent détruire l’humanité toute entière. Il faut leur apprendre à respecter toute vie humaine, quelle qu’en soit la différence. Il faut élaborer des moyens adéquats de prévention et de répression, contre toute tentative de génocide, ou de négation de celui-ci.

Le génocide est un crime contre l’humanité ;
Le devoir et le travail de mémoire nous incombent à tous !

Pour IBUKA Mémoire et Justice, www.ibuka.be
Comité d’Organisation de la 20ème Commémoration
Déogratias MAZINA


Programme des 20e commémorations

www.ibuka-france.org

Commémorations parisiennes

7 avril
• Rassemblement sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de 15 à 17h00
9 Place de l’Hôtel de Ville, M° Hôtel de Ville (Ligne 1)
• Réflexion sur le génocide de 1994 au Rwanda organisée par l’UNESCO et l’Ambassade du Rwanda en France à 18h30 UNESCO (inscription)

Interviendront, entre autres, Alain Ngirinshuti, rescapé, juriste et Vice-Président de l’association Ibuka France ainsi que Jean-Pierre Chrétien, historien. Et Samuel Kamanzi, Ben Kayiranga, Nirere Shanel, artistes interprètes, et Amaury Coeytaux, violoniste, pour la partie musicale.
Inauguration à 18 heures des expositions Voices of Rwanda, exposition de témoignages vidéo de rescapés du génocide, de Taylor Krauss, et Des hommes debout, peintures de Bruce Clarke | Salle des pas perdus.
Maison de l’UNESCO - Salle I
125, avenue de Suffren
Paris 7e

• d’une veillée de recueillement à 20h00 : au siège des Médecins du Monde, 62 rue Marcadet 75018

A partir du 10 avril et jusqu’au mois de septembre, avec le Mémorial de la Shoah :
Lancement du cycle d’expo consacré au 20ème anniversaire du génocide des Tutsi au Rwanda au Mémorial de la Shoah, événement co-organisé par le Mémorial de la Shoah et Ibuka France
Adresse : 17 rue Geofroy de l’Asnier, Paris 75004, M° Saint Paul
www.memorialdelashoah.org/rwanda


A Paris

• le 23 janvier : Semaine de la mémoire avec Appui Rwanda/Mairie d’Ivry/Ibuka France
• le 24 janvier : Colloque avec Sciences Po - Vérité et justice
• le 26 janvier : Colloque sur le négationnisme co-organisé avec l’ESG
• le 13 février : avec le Mémorial de la Shoah, projection du film « Bruxelles-Kigali », suivie d’un débat
• le 7 avril :
de 15 à 17h : Rassemblement sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris
A partir de 20h00 : une veillée commémorative au siège de Médecins du Monde Paris 18ème
• le 11 avril : Commémoration avec Appui Rwanda
Mairie d’Ivry, Ibuka France à Ivry sur Seine

A partir du 11 avril au 5 octobre 2014 : en partenariat avec le Mémorial de la Shoah
Exposition : « Rwanda, 1994 : le génocide des Tutsi » : une exposition reconstituant l’ambiance commémorative au Rwanda (armes, papiers d’identité, vêtements de victimes) :
• du 18 Mai au 5 Juin : cycle des Films documentaires et fiction sur le génocide des Tutsi : Quelques exemples : « Some times in April » ; « Tuez-les tous » ; « Shooting Dogs » ; « Kigali, images contre un massacre », ...
• le dimance 25 mai : Colloque international sur le thème « 1994 : Le génocide des Tutsi au Rwanda. Les grands témoins »
• le dimanche 1er juin : Colloque international sur le thème « 1994 : Le génocide des Tutsi au Rwanda. La parole des rescapés »

A Lyon

• le 22 mars : Pose d’une plaque en hommage à François-Xavier Verschave à Villeurbanne, Lyon (69100)
• le 6 avril : Projection Film « sometimes in April » suivi par un débat à Sainte Foy-Lès-Lyon ( 69110)
• le 7 avril : Journée officielle de 20ème Commémoration à la Mairie du 3ème Arrondissement, 215 rue Duguesclin, 69003 Lyon
• du 07 au 20 avril 2014 : Exposition – Photo à Sciences Po de Lyon
• le 10 avril : Projection Film : « Le cri d’un silence inouï » en présence de l’auteur Anne Lainé. Suivi par un débat au Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère 14 Rue Hébert, 38000
• le 12 avril : Projection Film : Kigali, des images contre un massacre. Suivi par un débat à la bibliothèque municipale de Lyon : Boulevard Marius Vivier Merle, Lyon Part-Dieu
• le 19 avril : Veillée commémorative à la Maison des passages 44 rue St Georges, 69005 Lyon
• du 22 avril au 10 mai 2014 : Exposition – Photo (avec soirée le 23 avril) à la Librairie Esprit Livre. 76, rue du Dauphiné, 69003 Lyon
• le 22 avril : Conférence à Institut des droits de l’homme (IDHL), 23 place Carnot, 69002 Lyon
• le 31 mai : Dépôt de gerbe de fleurs en hommage des victimes du génocide des Tutsi et de M. Jean Carbonnare à Dieulefit
• le 5 juin : Intervention à Belley avec une exposition du 05 au 07 juin 2014, suite à l’invitation d’université inter-âge de Belley à Belley (01300)
• le 6 juin : Colloque avec la maison des passages à la maison des passages, 44 rue St Georges, 69005 Lyon
• le 17 juin : Représentation de théâtre intitulée « Tutsi »

A Bordeaux

Association Cauri

• le 7 avril : premier recueillement à l’espace où se trouve « L’ Homme debout », oeuvre de Bruce Clarke inauguré le 30/11/ 2013

A Montpellier

La Communauté Rwandaise de Montpellier

• le Jeudi 3 avril 2014
19h00 : Vernissage de l’exposition « Le génocide des Tutsi au Rwanda » au 500 boulevard d’Antigone à Montpellier suivi d’une conférence inaugurale « Rwanda, racisme et génocide, l’idéologie hamitique » par Jean-Pierre Chrétien et Marcel Kabanda

A Rennes

Par la Communauté Rwandaise de Rennes

• le 7 avril à 14h00 : Inauguration d’une exposition photo permanente sur le thème de la mémoire du 07 au 19 avril 2014 à la Maison Internationale, 7 Quai Châteaubriand, 35000 Rennes
• le jeudi 10 avril de 19h30 à 1h00 du matin : Soirée « expression libre » autour des commémorations du génocide au Rwanda
• le dimanche 13 avril à 18h00 : Messe en mémoire des victimes du Génocide des Tutsi à l’Eglise Saint Germain à Rennes
• le 19 avril 2014 :
13h30 : Lâcher des ballons en mémoire des victimes à la Place de la Mairie à Rennes
16h00 : Projection vidéo suivie d’une conférence débat à la Maison Internationale Rennes, 7 Quai Châteaubriand, 35000 Rennes

A Quimper

Par l’association Solidarité Finistère Rwanda (ASFR)

• Mercredi 9 avril 2014 à 20h30 : Rencontre et débat en présence de l’écrivain Venuste Kayimahe autour de son livre « Rwanda, les coulisses d’un génocide » et « La chanson de l’aube »
• Vendredi 11 avril 2014
10h-18h : Exposition « Rwanda d’hier et d’aujourd’hui » et échanges et rencontre avec Charles Delaunay autour de son séjour de 3 mois au Rwanda en 2013
A 18h15 : remise de livres sur le Rwanda à la médiathèque de Quimper - Don de l’ASFR

A Toulouse

Par la Communauté Rwandaise de Toulouse

• le 7 avril 2014
17h30 -18h30 : Rassemblement et recueillement à la Place du Capitole à Toulouse
19h – 22h : une veillée de recueillement à l’Espace Diversités – Auditorium , 38, rue d’Aubuisson – 31000 Toulouse.
• le 12 avril : Thème du Jour : Mémoire, Reconstruction et Vie
de 14 h-15h : Inauguration de la stèle en mémoire des victimes du génocide des Tutsi au jardin Raymond VI , Allée Charles de Fitte - 31300 Toulouse, Métro Saint Cyprien.
suivie d’une table ronde, avec KAYIMAHE Vénuste et BOUBACAR Boris Diop - Salle San Subra (2 rue San Subra / métro St Cyprien) et Exposition photos

A Nantes

Association Subiruseke

• le 16 avril : journée de commémoration, hommage et marche à la mémoire victimes, projection du film : les Dames de la colline de Chloé Biabaud
• le 19 avril :
Conférence : entre mémoire et oubli, le génocide des tutsi du Rwanda, 20 ans après.
Témoignages de jeunes rescapés : qu’en est-il de leur vie aujourd’hui ?

A Strasbourg

Association Amariza d’Alsace
• le 27 avril 2014 de 8h30 à 18h00

Par la Communauté Rwandaise d’Alsace
Au Centre Européen de la jeunesse, 30 rue de Pierre de Coubertin, 67000 Strasbourg
Thème du Jour : Mémoire, Reconstruction, Vie
Un moment de recueillement
Une série de conférences
Témoignages
Exposition des portraits de victimes, justes et témoins
Projection-débat de film
Interlude

A Lille

Association Communauté Rwandaise du Nord/Pas de Calais & Association des Etudiants Rwandais de Lille
• Lundi le 7 avril à 17h30 : Une marche et un rassemblement au Parvis des Droits de L’Homme
Place de la République (Lille)
• Samedi le 12 avril à 18h00 : soirée de la mémoire suivie de la veillée commémorative à la salle « Cave des Célestines » 84 rue des célestines ( Vieux Lille)

Festival du cinéma en partenariat avec Kryssalide Diffusion
• Mercredi le 16 avril (18h45)
« Rwanda : tableau d’une féodalité pastorale » de Luc DE HEUSCH ( 45 min)
« Une République devenue folle ; Rwanda 1897/1994 » de Luc DE HEUSCH (73 min) (En présence du réalisateur)
• Jeudi le 17 avril (18h45)
« Rwanda, la vie en sursis » de Jean Christophe KLOTZ (20 min)
« Kigali, des images contre un massacre » (94 min) ( En présence du réalisateur)
• Vendredi le 18 avril (18h45)
« Homeland » de Jacqueline KALIMUNDA (90min) (En présence de la réalisatrice)
« Imbabazi” en Kinyarwanda ou “Le Pardon » de Joel KAREKEZI (En présence du réalisateur)
• Vendredi le 25 avril (18h45)
« Rwanda, un cri d’un silence inouï » de Anne LAINE.
• Samedi le 03 Mai (19h)
« La traversée du génocide » de Aimable KARIRIMA.
• Dimanche le 15 Juin (17h30)
« 20 ans plus tard » de Aimable KARIRIMA

A Chalette

• le samedi 10 mai : soirée débat autour de la projection d’un film à Alticiné « Lignes de Front de JC Klotz »
• le samedi 17 mai :
à 11 h00 : inauguration d’un monument en mémoire des victimes du génocide des tutsi au Rwanda en 1994 dans le futur jardin des Mémoires et de la Paix (Square Tarass Chevtchenko, rue de la Folie)
à partir de 14h : dans le cadre de la Semaine anti-coloniale, les associations MRAP, Collectif Immigrés du Montargois et la Cellule locale d’Ibuka France proposent 3 tables rondes sur les thèmes suivants :
Mémoires - deux intervenants dont Marcel Kabanda Président d’Ibuka France
Françafrique, indépendance ? - deux intervenants dont Survie
Et maintenant ? - le colonialisme aujourd’hui

A Dieulefit

le 31 mai
Dépôt d’une gerbe de fleurs au monument érigé en mémoire des victimes du génocide des Tutsi

A Cluny

le 31 mai
Dépôt d’une gerbe de fleurs au monument érigé en mémoire des victimes du génocide des Tutsi

A Aix-en-Provence

le 22 juin
Visite de l’espace dédié à la mémoire du génocide des Tutsi dans le Mémorial du Camp de Milles inauguré en septembre 2012

A Trassalvas

du 26 au 30 juin 2014 : Rencontre des rescapés
Cette rencontre clôturera les activités de commémorations 2014 en France


Ibuka, Mémoire et justice

En Belgique : www.ibuka.be
En France : www.ibuka-france.org
En Suisse : www.ibuka.ch

• Vous pouvez encore signer la pétition : « Génocide des Tutsi au Rwanda : un lieu de mémoire à Paris pour 2014 »

Mis en ligne par :   La rédaction

mars 2017 :

Rien pour ce mois

février 2017 | avril 2017

  1.  En savoir plus
  2. |
À l’intérieur de la rubrique :
mars 2017
Aucun événement


Izuba Info

La News Letter d’Izuba Info

Izuba Edition

La News Letter de la maison d’édition Izuba