APPEL - L’urgence est réelle
Plus jamais ça ?

Burundi : l’urgence est réelle.
Ne rendez pas la Belgique complice des crimes qui pointent.
Il n’y a pas de place et il n’y a plus de temps pour l’évaluation politicienne.
Les consciences alarmées vous implorent d’agir immédiatement.

Bruxelles, le 25 novembre 2015

Monsieur le Premier Ministre,

Plus jamais ça ?

Les déclarations publiques et actes préparatoires non-équivoques du pouvoir burundais annoncent un nouveau génocide dont les Tutsi seraient à nouveau les victimes principales.

A quoi auront servi votre courageuse reconnaissance du génocide des Arméniens, la présence annuelle et fidèle de votre gouvernement aux commémorations de la Shoah et l’aveu de votre prédécesseur fait à Kigali en 2004 sur la responsabilité de la Belgique lors du génocide des Tutsi si vous n’agissez pas immédiatement ?

A rien.

Ces gestes auront alors été stériles et inutiles. Ils auront été le masque anesthésiant d’un lâche renoncement sans cesse renouvelé.
L’ennemi de notre société n’est pas extérieur mais à trouver dans son propre affaissement moral.

Nous vous demandons d’éviter de corrompre l’humanisme en une « prospérité d’ombres » et de ne pas le réduire à un « vocable exténué, sans support affectif ».
Vous feriez injure à votre conscience et à nos consciences en restant sur le terrain de l’incantation et en ne prenant pas immédiatement les nombreuses mesures diplomatiques, juridiques et économiques à votre disposition pour prévenir la perpétration d’un nouveau génocide.

Il n’est nullement question d’une intervention postcoloniale mais d’une réponse juste, éclairée par les enseignements des génocides du siècle dernier.
Ne pas tout mettre en œuvre pour prévenir un nouveau génocide « serait la stupeur de l’histoire, le scandale de la conscience et le honte de la raison ». Le « plus jamais ça » serait une imposture mensongère.

Vous savez l’imminence du projet génocidaire.

Vous n’avez pas encore déployé les moyens à votre disposition pour le prévenir, avec l’énergie du devoir fraternel.

L’urgence est réelle.

Ne rendez pas la Belgique complice des crimes qui pointent.

Il n’y a pas de place et il n’y a plus de temps pour l’évaluation politicienne.

Les consciences alarmées vous implorent d’agir immédiatement.

Pour les Burundais mais aussi pour toute la société des hommes justes et de bonne volonté.

Vous serez comptable de vos actes, quels qu’ils soient, devant l’Histoire et, surtout, face au regard des descendants des victimes des autres génocides.


Signataires :

Collectif belge pour la prévention des crimes de génocide et contre les négationnismes
Association des Arméniens démocrates de Belgique
Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind
Centre pour la prévention des crimes contre l’Humanité
Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique
Comité des Arméniens de Belgique
Fédération Assyrienne de Belgique
Fédération des Araméens de Belgique
Fédération des Jeunes Assyriens de Belgique
Foyer Culturel Juif de Liège
Ibuka
Institut Syriaque de Belgique
Muyira
Seyfo Center Belgique
Union des Rescapés du génocide des Tutsi

Informations : genocide.non gmail.com


Image : Road between Burundi Gitega and Bujumbura, Dave Proffer, Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0)

Mis en ligne par :   La rédaction

juin 2017
Aucun événement


Izuba Info

La News Letter d’Izuba Info

Izuba Edition

La News Letter de la maison d’édition Izuba