Audio : Silence Turquoise - rencontre avec Laure de Vulpian et Thierry Prungnaud

Silence Turquoise - Responsabilités de l’Etat français dans le génocide des Tutsi - Avec Laure de Vulpian, Thierry Prungnaud, José Kagabo et Jean-Claude Lefort

Les oreilles loin du front (une émission de la radio Fréquence Paris Plurielle) a diffusé la rencontre avec Laure de Vulpian et Thierry Prungnaud, les deux auteurs du livre « Silence Turquoise - Rwanda 1992 - 1994 - Responsabilités de l’Etat français dans le génocide des Tutsi » (Ed. Don Guichotte) organisée par Appui Rwanda et la librairie Envie de lire à Ivry-sur-Seine le jeudi 24 janvier 2013 dans le cadre de la Semaine de la Mémoire.

Présentation (voir la présentation complète sur le site Les oreilles loin du front)

Avril 1994. Au Rwanda, c’est le début du génocide. Les Tutsi sont massacrés par les Hutus.

La France, alors pays allié et ami du Rwanda, se contente uniquement de rapatrier ses ressortissants. Les mois passent. Nous sommes au mois de juin, le génocide a déjà fait 950 000 morts.

Le 15 juin 1994, François Mitterrand lance une opération dite « humanitaire » : l’opération Turquoise...

Quel est l’objectif réel de cette opération « humanitaire » ? Pourquoi est-elle donc déclenchée si tard, alors qu’on compte déjà plus de 75 % de Tutsi massacrés par les Hutu... ? Et pourquoi, pour cette opération, qui dépendait directement de l’état-major et de l’Elysée, a t’on envoyé des forces spéciales ?

Pour comprendre, il ne fallait pas moins d’une journaliste, Laure de Vulpian, qui mène l’enquête, d’un ancien membre du GIGN, Thierry Prungnaud, sous-officier qui a fait « Turquoise » au sein du Commandement des opérations spéciales et qui, aujourd’hui, témoigne.

Mais aussi d’un historien - qui anime le débat - José Kagabo, historien, maître de conférence à l’EHESS, membre de la Commission Nationale Rwandaise chargée de rassembler les preuves de l’implication de l’Etat français dans le génocide perpétré au Rwanda en 1994.

Le député honoraire Jean-Claude Lefort, Vice-président de la Mission d’information parlementaire sur les opérations militaires menées par la France, d’autres pays et l’ONU au Rwanda entre 1990 et 1994, a également témoigné au cours de ce débat.

Télécharger l’émission


Plus d’infos :

www.loldf.org

Appui Rwanda

Brèves

 Burundi : les arrestations arbitraires et la torture continuent (29/06/2016)
29 juin 2016 – Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a déclaré jeudi que les arrestations et détentions arbitraires, ainsi que la torture, continuaient au Burundi. Lors d’une présentation devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève (...)
 Gabon : Delta Synergie, « un système de prédation inégalé » (BongoLeaks)
A la suite de Mediapart, L’Observatoire des multinationales revient sur Delta Synergie et ses liens avec les grands groupes françafricains du CAC40, Bolloré, Bouygues, Eramet, Veolia, BNP Paribas : Gros plan sur les relations d’affaires entre la famille Bongo et plusieurs grands noms du CAC40. (...)
 Tito Barahira et Octavien Ngenzi jugés à Paris
La Cour de cassation a validé le renvoi devant les assises de Tito Barahira et Octavien Ngenzi. La cour d’assises de Paris se penchera donc sur les exactions commises à Kabarondo, dans le centre du Rwanda : Cette localité a été successivement dirigée par Tito Barahira et Octavien Ngenzi. Et aux yeux (...)
 Les Etats-Unis préoccupés par les violences à Kinshasa
Déclaration de l’ambassade des États-Unis à Kinshasa sur les violences à Kinshasa Le gouvernement des Etats-Unis est préoccupé par les rapports faisant état de violences à Kinshasa, en République démocratique du Congo, suite à l’adoption de la loi électorale. Les Etats-Unis soulignent l’importance de (...)