Les 6 et 7 décembre à Paris

France - dictateurs à l’Elysée : non au sommet de la honte !

La plupart des dictateurs africains du « pré-carré » francophone seront présents !

Dictateurs à l’Elysée ! Dites non au Sommet de la honte !

L’association Survie lance une campagne contre l’invitation à l’Elysée, à l’initiative de François Hollande, des principaux dictateurs africains du « pré-carré » francophone : le tchadien Idriss Déby, au pouvoir depuis 1990, Paul Biya (Cameroun, 1982), Denis Sassou Nguesso (Congo-B, 1979), Blaise Compaoré (Burkina Faso, 1987), Oumar Guelleh à Djibouti, sans oublier « les héritiers » Ali Bongo au Gabon, Faure Gnassingbé au Togo.

L’association Survie réclame :
- L’annulation de ce sommet ;
- La fin du soutien diplomatique, économique, militaire, policier et des ventes d’armes aux régimes répressifs ;
- La suppression des bases militaires françaises en Afrique.

Signez cet appel et mobilisez-vous, le jeudi 5 décembre, à 18h, Place de la République.

Ce sommet sur la paix et la sécurité en Afrique à l’initiative d’une ex-puissance coloniale et en présence de dictateurs renforce la Françafrique et ruine tout espoir de paix et de sécurité pour les populations africaines !

Nous, associations et citoyen-ne-s français-e-s et africain-e-s réclamons :
- L’annulation de ce sommet ;
- La fin du soutien diplomatique, économique, militaire, policier et des ventes d’armes aux régimes répressifs ;
- La suppression des bases militaires françaises en Afrique.

Plus d’infos


Dictateurs à l’Elysée. Dites non au Sommet de la Honte !

A l’initiative de François Hollande, un Sommet de l’Élysée sur la paix et la sécurité en Afrique aura lieu à Paris les 6-7 décembre.

La plupart des dictateurs africains du « pré-carré » francophone seront présents ; le tchadien Idriss Déby, au pouvoir depuis 1990, Paul Biya (Cameroun, 1982), Denis Sassou Nguesso (Congo-B, 1979), Blaise Compaoré (Burkina Faso, 1987), Oumar Guelleh à Djibouti, sans oublier les héritiers Ali Bongo au Gabon, Faure Gnassingbé au Togo.

Tous bénéficient du soutien diplomatique, économique et militaire ou policier de la France. Tous soutiennent la France dans ses nombreuses interventions militaires, comme celle menée récemment au Mali. En échange, la France garde le silence face à leurs exactions. Les démocrates tchadiens, togolais et djiboutiens ont ainsi subi en 2013 les conséquences du soutien de leurs chefs d’État à l’opération Serval.

Les interventions militaires en Afrique menées par la France (plus d’une cinquantaine depuis les indépendances) ont surtout visé à sécuriser les dictateurs et jamais les populations ! Lorsque la France prétend intervenir au nom des droits de l’Homme comme en Côte d’Ivoire, en Libye ou au Mali, c’est toujours avec des motivations ambiguës, liées à ses intérêts.

Ce sommet sur la paix et la sécurité en Afrique à l’initiative d’une ex-puissance coloniale et en présence de dictateurs renforce la Françafrique et ruine tout espoir de paix et de sécurité pour les populations africaines !

Nous, associations et citoyen-ne-s français-e-s et africain-e-s réclamons :

- L’annulation de ce sommet
- La fin du soutien diplomatique, économique, militaire, policier et des ventes d’armes aux régimes répressifs
- La suppression des bases militaires françaises en Afrique

Signer cet appel

Information

http://survie.org/billets-d-afrique/2013/229-novembre-2013/article/sommet-france-afrique-la-paix-en-4577

Rassemblement

Jeudi 5 décembre à 18h
Place de la République

Rassemblement à la veille de l’ouverture du sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurite en Afrique afin de faire contre-poids à ce nouveau Sommet France-Afrique et à la réception des dictateurs de la Françafrique.

Le mot d’ordre unitaire est le suivant :
- annulation du sommet ;
- fin du soutien diplomatique, économique, militaire, policier et des ventes d’armes aux régimes répressifs ;
- suppression des bases militaires françaises en Afrique.

0 vote
Mis en ligne par La rédaction
 18/11/2013

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 2 articles référencés

Mitterrand et le génocide des tutsis Cinq ans de bataille pour ouvrir certaines (...)

14/09 | Au terme d'une demi-décennie de plus d'omerta, un chercheur de Survie fait tomber une disposition légale limitant l'accès à (...)

Ndongo Samba Sylla « La problématique de la dette est liée à celle de la souveraineté monétaire (...)

14/09 | Entretien – Suite à l'annonce surprise d'Emmanuel Macron de sa volonté d'annuler massivement la dette des pays africains (cf. (...)

Les exportations d'armes françaises aux rapports

14/09 | Le ministère des Armées a rendu public son rapport annuel au Parlement sur ses exportations d'armement pour l'année 2019. Amnesty (...)

Covid-19 : Macron et la diplomatie de la dette

7/09 | Le président français a créé la surprise à la mi-avril en annonçant son intention de plaider pour l'annulation de dettes africaines. Une (...)

Détournements nigériens, filières françaises ?

5/09 | Alors qu'un rapport d'audit du ministère de la Défense nigérien révèle des détournements de fonds et surfacturations à hauteur de 110 (...)

Les Pieds nickelés au Tchad

5/09 | Deux militaires français de l'opération Barkhane ont été blessés par des tirs tchadiens, nous apprend l'AFPhttps://www.20minutes.fr/monde

Mauvais cheval

5/09 | Patrick Haimzadeh (Orient XXI, 04/06) rappelle cette réplique aimable de Le Drian au « maréchal » Haftar qui, en mars 2019, (...)

Bras de fer sur les Îles Éparses

5/09 | Alors qu'une commission mixte est censée plancher sur l'avenir des îles Éparses depuis novembre 2019, le blocage reste complet. (...)

Algérie, décembre 1960 : Un seul héros, le peuple

5/09 | Fruit d'un travail mené pendant sept ans, Mathieu Rigouste, « chercheur indépendant en sciences sociales », publie un livre et (...)

Ni masques, ni respirateurs, mais...

4/09 | « Les dépenses militaires mondiales enregistrent la plus forte augmentation annuelle depuis une décennie atteignant 1 917 milliards de (...)

Mémoires d'une barbouze

4/09 | Le 13 avril, le journaliste Denis Robert recevait l'enquêteur et « honorable correspondant » des services secrets Marc Eichinger, qui (...)

Une conseillère sur-mesure

4/09 | Macron s'est doté d'une nouvelle conseillère presse pour les questions internationales, nous apprend africaintelligence.fr (...)

Sites Web 22

Afromanif

Afromanif est un regroupement international de personnes et d'organisations de toute nature, qui ont en commun a l'esprit de dire NON au néocolonialisme et de combattre sous toutes ses formes et (...)

Billets d'Afrique

Bulletin mensuel d’information alternative sur les avatars de la politique de la France en Afrique depuis 1994, Billets d’Afrique et d’ailleurs constitue l’un des piliers de notre volonté de mieux (...)

Cellule Francafrique

Cellule Francafrique • www.cellulefrancafrique.org Collectif pour une autre politique de la France en Afrique.

Commission d'Enquête Citoyenne

La CEC, Commission d'Enquête Citoyenne sur le rôle de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda « L'horreur qui nous prend au visage » L'État français et le génocide au Rwanda coordonné par Laure (...)

Les articles 161

IMG: Félicien Kabuga, l'un des principaux accusés du génocide rwandais, arrêté en France Félicien Kabuga arrêté en France. L’« architecte » financier du génocide perpétré contre les Tutsi était l’un des fugitifs les plus recherchés au monde depuis vingt (...)
IMG: Soigner l'image des « troupes coloniales » françaises « Bien des indicateurs montrent que les Français ne se sont jamais vu proposer autant d’espace médiatique consacré aux questions militaires depuis la (...)
IMG: La catastrophe rwandaise Plus de vingt-cinq ans depuis la catastrophe. Il y a un quart de siècle, le génocide des Tutsi sonnait le glas d’une humanité optimiste. Srebrenica, en Bosnie, (...)
IMG: Coopération militaire française avec le Burundi A Paris, le 30 octobre dernier, Ezéchiel Nibigira, Ministre des affaires étrangères du Burundi avait « un entretien franc et sincère » avec Franck Paris, (...)
IMG: Rouen, base arrière des extrémistes rwandais Rouen et la Seine-Maritime, discrètes bases arrière des extrémistes rwandais ces vingt dernières années. Un article de Theo Englebert pour le site Le Poulpe, (...)
Aujourd’hui, dimanche 21 janvier 2018, on tue à Kinshasa. C’est à la mitrailleuse que l’armée tire sur la foule descendue dans les rues pour contester le régime (...)
 Izuba | 2002 · 2020