COMMUNQUE DE PRESSE

Burundi : comité de solidarité et de suivi de la crise politique et humanitaire

8 mai 2015

La diaspora burundaise de Belgique se dote d’un comité de solidarité et de suivi de la crise politique et humanitaire qui secoue le Burundi.

La gravité de la crise socio-politique et humanitaire qui secoue le Burundi a poussé les organisations tant politiques qu’ASBL évoluant en Belgique à prendre l’initiative de mettre en place un comité de solidarité avec les sinistrés mais aussi de suivi de la dite crise.

Plusieurs initiatives avaient été prises individuellement ou collectivement par certaines de ces organisations membres du comité comme l’organisation de la manifestation du 29 avril 2015 ou l’ouverture d’un compte initié par l’ASBL « SOS Prisonniers du BURUNDI », dans le but de collecter des fonds pour venir en aide aux blessés, aux personnes emprisonnées, etc.

Il était donc urgent de mettre en place un comité pour fédérer toutes ces initiatives, mettre toutes ces actions en synergie, de tenir un planning fonctionnel, de coordonner toutes ces actions et d’en assurer l’évaluation.

Les principales missions de ce comité de solidarité et de suivi de la crise Burundaise sont :

1. La collecte, la vérification, l’analyse et l’archivage de toute la documentation en rapport avec cette crise.
2. L’organisation et l’animation des événements notamment des conférences et des manifestations.
3. Constituer un trait d’union entre les acteurs Burundais d’une part, la Diaspora burundaise en général et plus particulièrement la communauté burundaise de Belgique d’autre part.
4. Déployer une diplomatie active et assurer le contact permanent avec les institutions belges, européennes et internationales.
5. Lacoopérationaveclesmilieuxacadémiquespouréchangersurtouteslesfacettesde la crise et principalement une voie de sortie rapide.
6. La mobilisation et la collecte de l’aide aux manifestants et aux sinistrés.
7. Assurer la gestion du compte de collecte d’aides et collaborer étroitement avec les
O.N.G burundaises qui en assurent la distribution effective.

Pour une question d’organisation et d’efficacité, le comité comprend pour le moment quatre commissions :

1. Information et communication
2. Organisation d’événements
3. Relations publiques et diplomatiques
4. Collecte de l’aide aux sinistrés

Le comité est actuellement composé d’une vingtaine de membres et reste ouvert.

Il fera souvent appel aux différentes compétences de la Communauté Burundaise de Belgique.

La coordination se fait au travers d’un bureau composé entre autre par les responsables des commissions dont l’animation est assurée par Mr. Bansubiyeko Mames.

Le comité de solidarité et de suivi confie la collecte d’aides aux sinistrés à l’ASBL Initiative SOS Prisonniers du BURUNDI.

Les membres du comité de crise réitèrent ses sincères remerciements à tous les donateurs qui ont déjà manifesté leur solidarité et invite toutes les bonnes volontés à verser leurs contributions sur le compte :

« SOS Prisonniers : défenseurs de la Constitution et des Accords d’Arusha" :
IBAN : BE57 7350 4078 3535 ; CODE SWIFT ou BIC : KREDBEBB

Les membres du comité de crise tiennent à remercier tous les participants à la manifestation du 29 avril 2015 et invitent toute la communauté burundaise de Belgique et les amis du Burundi à répondre massivement à la marche manifestation de ce dimanche 10 mai de 14h à 16h30 à Bruxelles en faveur de la paix, du respect de la constitution et de la sauvegarde des accords d’Arusha.

Pour rappel, apportez des bougies en signe de flambeaux de la paix. Le point de rassemblement : PLACE DU TRONE (à la sortie du Métro TRONE).

Les membres du comité de solidarité et de suivi lancent encore une fois un appel vibrant à tous les Burundais et amis du Burundi qui sont à travers le monde et en particulier en Belgique de nous mobiliser tous et toutes pour venir en aide à nos compatriotes qui manifestent tous les jours, des blessés et des manifestants emprisonnés qui ne cessent d’augmenter.

Les besoins sont énormes.

Les membres du comité de solidarité et de suivi informent tous les contribuables que l’argent récolté sera remis aux ONG burundaises qui viennent en aide aux sinistrés : manifestants, blessés, prisonniers. Ils garantissent une gestion saine et transparente assurée par la commission de collecte d’aide aux sinistrés.

Bruxelles, le 08 mai 2015

Pour le comité de solidarité et de suivi

Mamès BANSUBIYEKO
Coordonnateur

0 vote
Mis en ligne par La rédaction
 13/05/2015

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 45 articles référencés

Relations burundo-rwandaises : allons-nous vers le dégel ?

  28/10 | S’il y a une actualité largement commentée cette semaine, c’est la rencontre entre les patrons de la diplomatie burundaise et celle du (...)

Le secteur énergétique, l’autre cheval de bataille de l’UE

  28/10 | Mardi 6 octobre le Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines a lancé le programme « Umuco w’Iterambere ». Financé par l’Union (...)

Le gouvernement burundais préoccupé par la fuite des cerveaux

  28/10 | D’après le président de la République, c’est regrettable qu’il y ait des jeunes qui partent en formation à l’étranger et qui ne rentrent pas (...)

Recensement des fonctionnaires, les syndicats dénoncent une ’’atteinte à la vie (...)

  28/10 | Les confédérations syndicales COSYBU, CSB et COSESONA dénoncent certaines questions dans le formulaire du recensement des travailleurs en (...)

Covid-19/ aéroport international Melchior Ndadaye : des ajustements avant sa réouverture (...)

  28/10 | Une semaine. C’est la durée que se sont donnée les professionnels du secteur aéroportuaire pour être dans les normes. Et ainsi amener le (...)

Grâce présidentielle : le retard de sa mise en application inquiète

  28/10 | A presque dix mois après l’annonce de la grâce présidentielle en faveur de certains prisonniers, sa mise en application suscite des (...)

Au sommaire de l’édition de ce Mardi 27 Octobre 2020 du journal “Amakuru y’IWACU”

 

Fait du jour:Des sanctions sévères à l’encontre des fabricants et vendeurs d’emballages en (...)

  27/10 | Une amende allant de 5 millions à 50 millions de francs burundais, telle est la sanction prévue pour les contrevenants qui fabriquent ou (...)

Une recette pour lutter contre le chômage des jeunes

  27/10 | « Ainsi, la banque de crédit de Bujumbura souhaite recruter de jeunes diplômés universitaires, sans expérience professionnelle, désireux (...)

Covid-19 : les hôteliers lancent un cri d’alarme

  27/10 | Il faudrait réduire de 18% à 5% la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur les consommations telles que l’eau et l’électricité dans le domaine (...)

Ils ont écrit une la lettre à Jaques Bigirimana, ils se retrouvent sous les verrous

  27/10 | Deux représentants provinciaux du parti FNL parmi les signataires de la lettre envoyée à leur président sont sous les verrous. Les (...)

Début difficile du recensement général des fonctionnaires

  27/10 | Aucun fonctionnaire n’était recensé à Gitega et à Bujumbura jusqu’à l’après midi de ce 26 octobre 2020. Par ailleurs, les fonctionnaires (...)

Sites Web 13

Les articles 7

IMG: Coopération militaire française avec le Burundi A Paris, le 30 octobre dernier, Ezéchiel Nibigira, Ministre des affaires étrangères du Burundi avait « un entretien franc et sincère » avec Franck Paris, (...)
IMG: Burundi : « gribouillis », la révolte des enfants Les arrestations de collégiens et lycéens dans l’affaire des « gribouillis » se poursuivent par les forces spéciales. Pour avoir griffonné le visuel du (...)
« À Bujumbura, les assassinats extrajudiciaires, notamment d’opposants politiques, de journalistes et de défenseurs de droits de l’homme, se sont multipliés (...)
IMG: Burundi : « Vous savez l'imminence du projet génocidaire » Burundi : l’urgence est réelle. Ne rendez pas la Belgique complice des crimes qui pointent. Il n’y a pas de place et il n’y a plus de temps pour l’évaluation (...)
IMG: Burundi : les signes avant-coureurs d'un génocide politico-ethnique Peu après l’expiration de l’ultimatum lancé par Nkurunziza, je lance ce cri d’alarme, le peuple burundais dans son ensemble est en danger. Tout le monde sait (...)
IMG: Conférence : L'Histoire du Burundi et du Rwanda au prisme du roman Le CAPDIV organise une conférence le samedi 11 mai sur les liens tissés entre une Histoire douloureuse et l’univers de la fiction dans le roman de (...)
 Izuba | 2002 · 2020