#Frenchrevolution #Prisedelabastille

29 Mai 2011 : Prise de la Bastille à 14 heures

« Sors avec nous. C’est ton droit ! »

Depuis plus d’une semaine, le 20 mai, sur les marches de l’Opéra à Bastille, entre 200 à 500 personnes se retrouvent.

Mais le 29, c’est un rassemblement, voté à l’unanimité par l’Assemblée Générale de Paris, qui est appelé devant les marches de l’Opéra.

Démocratie réelle maintenant !

Appel à la mobilisation du 27 mai de l’AG Bastille

Depuis le 15 mai, le peuple espagnol se soulève pour exiger une réelle démocratie et s’opposer aux mesures d’austérité appliquées par les principaux partis au service des pouvoirs financiers.

Ce mouvement s’inspire des révolutions du monde arabe où les peuples, révoltés par une situation sociale et politique dramatique, chassent leur oligarchie et leur système.

Désormais les révoltes se répandent dans tout le monde.

Le monde est soumis à des politiques de rigueur imposées par le marché et les organismes internationaux (FMI, BM, etc…). Celles-ci engendrent chômage de masse et précarité de l’existence.

Le Traité de Lisbonne, réjeté par le peuple français le 29 mai 2005, illustre l’imposition antidémocratique de ce type de politiques.

Les articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la base même de la démocratie, sont aujourd’hui bafoués tous les jours partout dans le monde.

Face à ces problèmes mondiaux, il est nécessaire d’adopter une approche internationaliste à l’opposé du repli sur soi et de la haine de l’autre.

C’est pourquoi nous nous reconnaissons dans les luttes de ces peuples. Au moment où ces mouvement pacifiques subissent une répression, la mobilisation est plus nécessaire que jamais.

Au-delà du simple soutien, il est nécessaire d’internationaliser cette révolte et que chacun devienne acteur de cette dynamique de changement.

Depuis vendredi 20 mai, des rassemblements ont lieu place de la Bastille, et dans toute le France, sur le modèle de campements-assemblées pour construire un nécessaire changement de système. Une réelle démocratie ne peut simplement consister à voter lors des élections. Elle nécessite une organisation permettant l’implication forte de tous les citoyens à chaque instant pour imposer des mesures en faveur de l’intérêt général et un partage des richesses juste et sous contrôle populaire.

Nous appelons à amplifier cette insurrection civique, pacifique et apartidaire lors d’un grand rassemblement place de la Bastille dimanche 29 mai à 14h00.

Nous ne sommes pas des marchandises entre les mains des banquiers et de leurs valets politiques. Démocratie réelle maintenant !

Voté en Assemblée Génerale à Bastille le 27 Mai

GRAND RASSEMBLEMENT POPULAIRE

#prisedelabastille Dimanche 29 Mai à 14h

Les prochaines rendez-vous

Dimanche 29 mai :

AVIGNON : 15h, Place de l’horloge
BORDEAUX : 19h, Place de la Victoire
CLERMONT FERRAND : 18h Place de Jaude
GRENOBLE : 20h, Place Victor Hugo
LE HAVRE : 15h, Préfecture
LILLE : 12h, Place de la République
LYON : Campement permanent Place Bellecour
MARSEILLE : 14h, Place Thiars - (devant le journal la Marseillaise)
METZ : 19h, Place Saint Louis
MONTPELLIER : 18h à l’esplanade
NANCY : 19h30, Place Maginot, contact 0659827367
NANTES : 18h, Place Royale (devenue place du peuple)
NIMES : 19h, Maison Carrée
ORLEAN : 14h, Place du Martoi
NANCY : 19h30, Place Maginot, contact 0659827367
NICE : 19h, Place Garibaldi
PARIS : 14h, Place de la Bastille
PAU : 20h Place Clémenceau
PERPIGNAN : AG 19h Place République
RENNES : 19h, Place de la Mairie
STRASBOURG : 19h, Place de la République
TOULOUSE : 19h Place du Capitole

Mercredi 1 juin :

CHAMBERY : 18h30, place des éléphants

Democracia real ya, Le Manifeste

Nous sommes des per­son­nes cou­ran­ts et ordi­nai­res. Nous sommes comme toi : des gens qui se lèvent tous les matins pour étudier, pour tra­vailler ou pour cher­cher un boulot, des gens qui ont famille et amis. Des gens qui tra­vaillent dur tous les jours pour vivre et donner un futur meilleur à celles et ceux qui les entou­rent.

Parmi nous, cer­tain-e-s se consi­dè­rent plus pro­gres­sis­tes, d’autres plus conser­va­teurs. Quelques un-e-s croyants, d’autres pas du tout. Quelques un-e-s ont des idéo­lo­gies très défi­nies, d’autres se consi­dè­rent apo­li­ti­ques. Mais nous sommes tous très préoc­cupé-e-s et indi­gné-es par la situa­tion poli­ti­que, économique et sociale autour de nous. Par la cor­rup­tion des poli­ti­ciens, entre­pre­neurs, ban­quiers, ... .

Par le manque de défense des hommes et femmes de la rue.

Cette situa­tion nous fait du mal quo­ti­dien­ne­ment ; mais, tous ensem­ble, nous pou­vons la ren­ver­ser. Le moment est venu de nous mettre au tra­vail, le moment de bâtir entre tous une société meilleure. Dans ce but, nous sou­te­nons fer­me­ment les affir­ma­tions sui­van­tes :

• L’égalité, le progrès, la solidarité, le libre accès à la culture, le développement écologique durable, le bien-être et le bonheur des personnes doivent être les priorités de chaque société avancée.

• des droits basiques doivent être garantis au sein de ces sociétés : le droit au logement, au travail, à la culture, à la santé, à l’éducation, à la participation, au libre développement personnel et le droit à la consommation des biens nécessaires pour une vie saine et heureuse.

• Le fonctionnement actuel de notre système politique et gouvernemental ne répond pas à ces priorités et il devient un obstacle pour le progrès de l’humanité.

• La démocratie part du peuple, par conséquent le gouvernement doit appartenir au peuple. Cependant, dans ce pays, la plupart de la classe politique ne nous écoute même pas. Ses fonctions devraient être de porter nos voix aux institutions, en facilitant la participation politique des citoyens grâce à des voies directes de démocratie et aussi, procurant le plus de bienfait possible à la majorité de la société, et pas celle de s’enrichir et de prospérer à nos dépens, en suivant les ordres des pouvoirs économiques et en s’accrochant au pouvoir grâce à une dictature partitocratique menée par les sigles inamovibles du PPSOE [1].

• La soif de pouvoir et son accumulation entre les mains de quelques-uns crée inégalités, crispations et injustices, ce qui mène à la violence, que nous refusons. Le modèle économique en vigueur, obsolète et antinaturel, coince le système social dans une spirale, qui se consomme par elle-même, enrichissant une minorité et le reste tombant dans la pauvreté. Jusqu’au malaise.

• La volonté et le but du système est l’accumulation d’argent, tout en la plaçant au-dessus de l’efficience et le bien-être de la société ; gaspillant nos ressources, détruisant la planète, générant du chômage et des consommateurs malheureux.

• Nous, citoyens, faisons parti de l’engrenage d’une machine destinée à enrichir cette minorité qui ne connait même pas nos besoins. Nous sommes anonymes, mais, sans nous, rien de cela n’existerait, car nous faisons bouger le monde.

• Si, en tant que société nous apprenons à ne pas confier notre avenir à une abstraite rentabilité économique qui ne tourne jamais à notre avantage, nous pourrons effacer les abus et les manques que nous endurons tous. Nous avons besoin d’une révolution éthique.

On a placé l’argent au-dessus de l’Etre Humain, alors qu’il faut le mettre à notre service. Nous sommes des personnes, pas des produits du marché. Je ne suis pas que ce que j’achète, pourquoi je l’achète ou à qui je l’achète.

A la vue de cela, je suis indi­gné/e

Je crois que je peux le chan­ger.

Je crois que je peux aider.

Je sais que, tous ensem­ble, on le peut.

Sors avec nous. C’est ton droit.


GRAND RASSEMBLEMENT POPULAIRE

#prisedelabastille Dimanche 29 Mai à 14h

0 vote
Mis en ligne par Ad Nauseam
 28/05/2011

Vos commentaires

Le printemps européen

Le système politique, social et économique des pays européens génère pauvreté et exclusion sociale (8 millions de pauvres en France !), que les populations ne semblent plus vouloir encore tolérer.

2011 semble a bien des égards être une année décisive : le vent de la révolte se fait entendre, en Espagne, en Grèce, en Irlande, en Italie, au Portugal, en France, en Grande-Bretagne, ...

La révolte initiée Islande, puis en Grèce, au Portugal et en Espagne prend de l’ampleur et l’indignation gagne la jeunesse italienne, française et européenne.

Un dossier sur ce Printemps européen qui démarre...

Sites Web 4

EuropeanRevolution (MyEurop)

#EuropeanRevolution sur MyEurop.info

Réelle Démocratie

Réelle Démocratie « Reprenons la place »

Take the square

Take the square - International Coordination Group for Transnational Popular Assemblies Camps Main website : http://takethesquare.net/ (under construction) Maling-List : (...)

Tout terrain

Tout terrain Terreno de experimentación trans-mundista

Les articles 18

IMG: « Indignados » : La révolution a déjà commencé Avant de prendre congé, alors que le mouvement semble connaître un reflux, à l’exception notable de la Grèce, il me semble que c’est le moment de se rendre (...)
IMG: YesWeCamp : campement à partir du 10 juin à Paris Lors de l’Assemblée Générale du 5 juin 2011, le mouvement des Indignés - Démocratie Réelle Maintenant Paris a décidé par consensus d’établir un campement à Paris à (...)
IMG: Démocratie réelle, information citoyenne ! La #frenchrevolution est boudée, quand elle n’est pas tournée en dérision dans les grands médias : il s’agirait tout au plus de quelques bandes d’étudiants (...)
IMG: #Frenchrevolution : Les rassemblements de Juin 2011 Depuis le 15 mai il se passe en Espagne des événements inédits dans l’histoire des démocraties occidentales. Le peuple se réunit, occupe les principales places (...)
IMG: Paris - 29 mai : les indignés reprenaient la Bastille... Ce dimanche - 29 mai - , les indignés de Paris reprenaient la Bastille. Après une journée de discussions, de débats, de chansons à plus de 1000 personnes, ils (...)
IMG: Malgré les violences policières, la Plaza Catalunya reste occupée Des heurts violents ont éclaté ce vendredi dans le centre de Barcelone entre des policiers armés de matraques et des manifestants pacifiques et non-violents (...)
 Izuba | 2002 · 2020