Mer+Sénégal = dangers

sos221 - 13/10/2010
Image:Mer+Sénégal = dangers

L’Homme : une espèce menacée sur les eaux du Sénégal
Paradoxale problématique de la sécurité en mer au Sénégal

Éléments d’analyse qui appellent la mise en œuvre de dispositifs de sauvetage et de surveillance des eaux du Sénégal.

La paradoxale problématique de la sécurité en mer au Sénégal

Parce qu’il ne faut pas attendre le 10e anniversaire de la honte du Joola.

Parce que chaque jour, la mer est un danger pour les marins non protégés par des gilets.

Parce que la législation doit être renforcée en matière de sécurité. Parce que les vols se multiplient.

Parce que le Sénégal est fier et fort et doit le rester.

PARADOXE A PART…

Une idée de la sûreté et du sauvetage en mer sénégalaise… ment

Réponses :

(a) humaniste : … en 10 ans, 4 000 disparus en mer ; c’est beaucoup de gens

(b) capitaliste : … en 10 ans, 7 milliards de dégâts matériels en mer ; c’est beaucoup d’argent

(c) géopolitique : … le Sénégal est engagé au sein de l’Organisation Maritime Internationale pour la sûreté en mer du Sud du Maroc à la Sierra Leone

(d) interventionniste : … le Sénégal manque d’engagements pour imposer le port du gilet de sauvetage

(e) rédemptrice : … les Sénégalais attendent le 10e anniversaire ou une élection présidentielle pour une action providentielle

(f) défaitiste : … le Sénégal est le pays du naufrage du Joola, hécatombe millénaire.

Question :

Pourquoi le Sénégal ne s’engage-t-il pas à protéger ses marins et les passagers de ses liaisons maritimes ?!!!

Pour signer la pétition, vous devez vous connecter.
Inscrivez-vous sur le site (rapide et gratuit) ou connectez-vous pour signer.

s’inscrire

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Phone number

Règlement du site


Les associations des victimes du Joola, le respect de la grandeur des marins du Sénégal, la force du Pays le demandent...

AFV Joola - Nos objectifs :

• Obtenir de autorités Sénégalaise le renflouement du Joola ou bien la restitution des corps et objets personnels de nos chers disparus.

• Faciliter les échanges avec les autorités concernées, afin d’améliorer la prise en charge et le traitement de ce type de drame.

• Améliorer l’information et l’aide aux familles des victimes dans les accidents à l’étranger.

• Avoir plus de forces et d’efficacité dans l’accomplissement des démarches administratives et juridiques.

• Déterminer les responsabilités et demander réparation dans le cadre du naufrage du JOOLA.

• Assister les familles des victimes et les soutenir dans les démarches administratives, lourdes et douloureuses.

• Établir un espace d’échanges, d’informations pour structurer l’association.

• Proposer à nos instances ministérielles une nouvelle approche (plus humaine...), avec l’élaboration d’un nouveau protocole dans la gestion des accidents collectifs à l’étranger.`

• Aider à la sensibilisation sur les règles de sécurité, minimales, à mettre en place dans les pays en cours de développement, que ce soit en Europe, en Asie, en Amérique du Sud et en Afrique pour le sujet qui nous est douloureux....

•• article proposé à la publication directement sur Izuba.info (articles proposés) et validé le 13 octobre 2010.

AFV Joola

Le 26 septembre 2002 au Sénégal

Le naufrage du Joola a fait plus de victimes que celui du Titanic - 1953 morts et seulement 64 rescapés.

« A la lecture des premiers rapports d’enquête, devant les difficultés pour obtenir des informations et dans les méandres administratifs que nous rencontrons, nous avons jugé important de mettre en place un lieu d’échanges, d’informations et de discussion. »

 13/10/2010

 Vos commentaires

Articles référencés 

PROCASEF/ Marché pour l'acquisition d'images satellitaires : L'ARMP rejette le recours de Oumou Group (Document)
1er/12/2022
Séoul : Le PROCASEF impliqué dans toutes les activités liées à l'aménagement des territoires et à la bonne planification (...)
1er/12/2022
Boustane Lo / Femmes en couches : le transport à la mode, c'est le cheval ou l'âne parce que...
1er/12/2022