Le livre-disque d’Apkass et Bruce Clarke

Concert-Rencontre : « Mais il arrive que la nuit tombe à l’improviste » Apkass & Bruce Clarke

« Des illusions de l’immigré aux espoirs de l’enfant prodigue retourné au pays »

Concert-Rencontre : « Mais il arrive que la nuit tombe à l’improviste » avec APKASS + BRUCE CLARKE

Mercredi 18 février 2015 à 20h30

Centre musical Fleury Goutte d’Or - 1 rue de Fleury - 75018 Paris | Métro Barbès

Apkass sera en concert à l’occasion de la sortie de son livre-disque, « Mais il arrive que la nuit tombe à l’improviste » dans lequel poésie, musique, peinture et phonographie sont convoquées et mobilisées pour retracer trois jours de l’existence d’un homme en exil, Jean Tshisuaka. De Paris à Kinshasa, l’auditeur-lecteur suit les pas du jeune homme, en errance à travers les deux villes, à la recherche de sa place dans chacune d’elle.

Au livre qui fait dialoguer les textes d’Apkass et les œuvres du plasticien Bruce Clarke, succède ensuite, un album composé par Jr EakEe, Florent Dupuit avec une phonographie de Jérémi Nureni Banafunzi, Benoit Thuault et Apkass.

Ce livre-disque rassemble poésie, musique, peinture et phonographie pour retracer trois jours de l’existence d’un homme en exil, Jean Tshisuaka.

De Paris à Kinshasa, l’auditeur-lecteur suit les pas du jeune homme, en errance à travers les deux villes, à la recherche de sa place dans chacune d’elle.

Une histoire racontée sur deux supports :

Un livre

Un recueil de poésie illustrée, « dans lequel les peintures de Bruce Clarke et les textes d’Apkass dialoguent pour esquisser les contours de Jean Tshisuaka et des paysages urbains qu’il traverse ».

« La peinture n’illustre pas la poésie, elle la prolonge et l’étoffe. »

Un disque

Du son, sous deux formes :

Une phonographie d’abord, « pensée comme écriture sonore qui matérialise les villes, celle de l’exil et celle des origines et du retour » :

« Elle s’efforce de saisir, puis de restituer la géographie de Paris et de Kinshasa traversées par les pas et les pensées tourmentées de Jean Tshisuaka. »

La musique, ensuite, « l’âme du disque » : un quatuor à corde, une section cuivre, des percussions, treize musiciens.

« des arrangements qui dressent des ponts inédits entre jazz, soul des années 70, afrobeat, reggae et hip hop, dans un souci constant d’hybridation et de cohérence. »

Un projet artistique ambitieux

Des illusions de l’immigré confronté au principe de réalité, aux espoirs de l’enfant prodigue retourné au pays, ce trajet pourrait être le parcours inversé de ce que nous décrit Abdelmalek Sayad dans La double absence.

Les textes décrivent Paris, les affres de l’exil, la nécessité de la subsistance ; puis, effectuent un bon prodigieux vers Kinshasa et ses 50 ans d’indépendance dont Jean Tshisuaka mesure la confiscation avec l’acuité de celui qui voit pour la première fois.

Extraits

Extraits - a cappella - de l’album à venir, « Mais il arrive que la nuit tombe à l’improviste » :

Titre « Naufragé »

Titre « Silence »

La campagne de crowdfunding

Arrive bientôt le terme de la campagne de financement de livre-disque d’Apkass et Bruce Clarke, « Mais il arrive que la nuit tombe à l’improviste ».

Une démarche artistique originale qui lie poésie et peinture, musique et phonographie, et qui ne pourrait aboutir, dans le contexte actuel de frilosité des labels et des éditeurs conventionnels, sans la collecte participative (crowdfunding) et le soutien des internautes.

Il reste 9 jours pour rassembler les sommes nécessaires à l’édition de ce livre-disque : vous pouvez participer à la réalisation de ce projet artistique ambitieux ici (kisskissbankbank.com).

La réalisation de l’album et la maquette du livre étant sur le point d’être achevée, votre soutien permettra de financer l’étape suivante, à savoir la fabrication et la diffusion des supports livre et disque :

- 4 000 euros pour l’impression de 1000 exemplaires du livre
- 1 500 euros pour le pressage et la SDRM de 1000 cd
- 500 euros de frais d’envoi et d’impression des supports de communication

Participez !


Apkass

www.apkass.com
Natif de Kinshasa, Apkass est un des membres fondateurs du collectif de poètes Chant d’encre (avec Säb, Neggus, Edgar Sekloka et Gaël Faye), très fortement inspiré par la poésie de Gil Scott-Heron et la musique d’artistes 70’s comme Minnie Riperton, et d’auteurs tels que Chester Himes, James Baldwin ou David Diop.

Bruce Clarke

www.bruce-clarke.com
Plasticien et photographe, il expose depuis 1989, en France et à l’étranger.
Son travail plastique traite de l’histoire contemporaine, de l’écriture et de la transmission de cette histoire. Il souhaite que sa peinture stimule une réflexion sur le monde contemporain et la représentation qu’on en fait.
Également photographe, a publié des reportages sur l’Afrique du Sud, la reconstruction du Rwanda, le retour des réfugiés libériens.

0 vote
Mis en ligne par Bruno Gouteux
 7/11/2014

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 5 articles référencés

Marie Davidson, de la techno solo à la chanson en trio

  27/10 | Artiste ayant écumé les clubs de la planète, la Québécoise Marie Davidson abandonne l’electro expérimentale qui a fait son succès pour un (...)

Bachar Mar-Khalifé, aux racines de l’exil

  26/10 | Avec On / Off, Bachar Mar-Khalifé emprunte le langage du hip hop et fait entrer la lumière dans sa musique à l’aura mystique. La famille (...)

Quand les chanteurs passent à la littérature

23/10 | C’est un phénomène qui prend de l’ampleur à chaque rentrée littéraire. Les chanteuses et chanteurs troquent le micro contre la plume, se (...)

Afro-club, le hit des platines avec Tanasha Donna, Innoss’B, Damso et Titica

22/10 | Voici les sorties musicales qui font l’actualité de l’Afro-club cette semaine dont le hit des platines est rythmé par Innoss’B & Damso, (...)

Djely Tapa, itinéraire d’une griotte à Montréal

21/10 | On la surnomme "la griotte de Montréal". La chanteuse malienne Djely Tapa Diarra, fille de la célèbre Kandia Kouyaté, s’est fait (...)

Lous and the Yakuza, le Congo à fleur de peau

20/10 | La chanteuse d'origine congolaise Lous and the Yakuza sort Gore un premier album engagé, entêtant et très (...)

Julien Doré : chansons intimes

20/10 | Le voilà bien installé dans le paysage musical francophone. Et pourtant, le chanteur français Julien Doré qui sort un cinquième album (...)

Francis Cabrel, l'évasion du troubadour

19/10 | Il a ce privilège de publier des disques à son rythme. Cinq ans après In extremis, Francis Cabrel revient avec À l'aube revenant, une (...)

Les doutes de Woodkid

16/10 | Le musicien et réalisateur de clip Woodkid publie son second opus, S16, sept ans après The Golden Age (800 000 ventes). Un album plus (...)

Afro-club, le hit des platines avec Davis D, Aya Nakamura et Matata

15/10 | Voici les sorties musicales qui font l’actualité de l’Afro-club cette semaine dont le hit des platines est rythmé par Monna Muse, (...)

Carla Bruni, l’amour, presque toujours

14/10 | C’est le sixième album de Carla Bruni et il porte simplement son nom. L’ex-première dame redevenue chanteuse à plein temps, retrouve la (...)

La Corse enchantée de Barbara Carlotti

13/10 | Sur Corse île d'amour, Barbara Carlotti reprend des chansons de variété corses qui ont bercé son enfance et son adolescence lors de ses (...)

Les articles 17

IMG: Théâtre : « Samedi détente » de Dorothée Munyaneza Samedi détente, un spectacle de Dorothée Munyaneza, témoignage sur le génocide rwandais par la Compagnie Kadidi, est programmé au théâtre Jacques Prévert à (...)
IMG: Gaël Faye : Grand concert de solidarité au profit des rescapé-e-s Dans le cadre de la XXe Commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda, organisée par la Ville d’Ivry-sur-Seine avec les associations Appui Rwanda et Ibuka, Le (...)
IMG: Festival Au Féminin 2014 " Pour cette 11e édition, j’ai choisi de faire évoluer le festival, en lançant de nouveaux défis artistiques et en renforçant l’engagement de la Compagnie (...)
IMG: Rwanda : concert de soutien à Bègles (Cauri) Concert de soutien « Génocide des Tutsi du Rwanda, oublier, c’est disparaître, mobilisons-nous ! »
IMG: Maroc : Marianne Aya Omac chante et enchante les Nuits de Ramadan La chanteuse française Marianne Aya Omac a animé une soirée musicale au Park Mohamed V à El Jadida le 23 juillet 2013.
IMG: 11 mai : Fête annuelle & collecte de fonds de l'association Jamaïquaine en Suisse L’Association jamaïcaine en Suisse (JAS) tiendra sa collecte de fonds et fête annuelle le samedi 11 mai, à la Salle communale d’Eysins, au dessus de Nyon. Les (...)
 Izuba | 2002 · 2020